Ouvrir la recherche
Actualité

Budget Participatif 2018 : Déposez vos projets jusqu'au 4 février !

Mise à jour le 21/12/2017
Le 8 janvier a commencé l'édition 2018 du Budget Participatif avec la phase de dépôt des projets.
Cette phase, qui se terminera le 4 février, est l'une des plus importantes pour les habitants : c'est à ce moment là, et uniquement à ce moment là, qu'ils peuvent présenter leurs projets !
Pour ce faire, c'est très simple : vous créez un compte sur Paris.fr, puis vous proposez votre projet sur la plateforme Budgetparticipatif.paris.fr :
Pour qu'un projet soit recevable, il doit concerner l'espace public et être de l'ordre de l'intérêt général. Surtout, il ne doit concerner qu'une dépense d'investissement, et non de fonctionnement.

Pourquoi participer ?

Le Budget Participatif permet aux parisiens de prioriser les projets d'investissement. En leur laissant la main sur 5% du budget d'investissement global de la Ville, la Mairie de Paris et les Mairies d'arrondissement donnent aux habitants le pouvoir de choisir les investissements qui seront faits.

Vous êtes donc maître d'une partie du budget de la ville. Ce sont les habitants qui font les projets, et ce sont eux qui décident de ceux qui seront réalisés.

Qu'entendez vous par espace public ?

Tout ce qui est dans la rue, au sens large (trottoir, jardins, places, etc…)

Tous les équipements publics (écoles, bibliothèques, etc…)

Refaire la cour de son immeuble n'est pas de l'ordre de l'espace public.

Budget de quoi ?

D'investissement. Ce budget concerne des dépenses pour des constructions ou du matériel qui dureront.

Il s'oppose au budget de fonctionnement, qui sert à payer les employés par exemple.

L'investissement se comprend dans la durée, alors que le fonctionnement se comprend dans l'immédiat.

La construction d'une piscine est considérée comme une dépense d'investissement, mais il est nécessaire d'avoir des employés pour faire fonctionner le bâtiment, et cela engage donc des frais de fonctionnement importants.

Les projets proposés au budget participatif doivent engager des coûts de fonctionnement nuls ou très faibles.

Dans le cadre de la création d'un local, par exemple, cela peut se faire sans problème si une association assure derrière le fonctionnement du local. Dans ce cas, la Ville de Paris n'engage pas de frais de fonctionnement, et le projet est donc recevable.

Est-il nécessaire d'avoir une idée précise avant de soumettre un projet ?

Il est nécessaire d'avoir une idée claire de ce que vous voulez proposer, oui.

Mais il n'est pas nécessaire de connaître le coût exact des travaux, ni toutes les modalités précises du projet. Un projet peut garder une part de vague, mais l'important est qu'il soit compréhensible et propose des points particulièrement clairs.

Qui engage les frais ?

La mairie de Paris (pour les projets Tout Paris et pour les projets d'arrondissement) et les mairies d'arrondissement (pour les projets d'arrondissement).

Combien de temps environ met un projet pour être réalisé ?

Entre 2 et 3 ans. Cela dépend également de la complexité du projet.

La phase de dépôt des projets s'arrêtera donc le 4 février ?

Oui en effet. A 20h.

Diantre ! Je vais donc déjà réfléchir à des projets !

Très bonne idée ! Vous pouvez déjà réfléchir à quelques propositions que vous mettrez ensuite en ligne à partir du 8 janvier.

Les coordinateurs des conseils de quartier de la mairie du 16ème seront à votre service pour vous aider, si jamais vous avez des questions ou besoin d'aide.

Vous ne pouvez déposer des projets que via la plateforme numérique du Budget Participatif.
Si vous avez besoin d'aide pour déposer un projet, rendez vous au Bureau des Conseils de quartier de la mairie du 16ème.

Contact

qqpg-zn16-pbafrvyf-dhnegvre@cnevf.se[ddct-ma16-conseils-quartier puis paris.fr après le signe @]

ATTENTION !

Cette année, les projets d’aménagement de l’espace public (construction de carrefours, zones de rencontre, pistes cyclables,…) ne seront pas retenus. De même que les projets de végétalisation sur l’espace public, qui doivent être principalement déposés dans le cadre du permis de végétaliser.